Icade se mobilise en faveur des transitions environnementales et fait de la lutte contre le changement climatique et pour la préservation des ressources naturelles sa priorité. Pionnière de l’immobilier durable, Icade met en œuvre des solutions innovantes pour maîtriser les consommations d’énergie, les besoins en ressources et les impacts sur la biodiversité de l’ensemble de ses actifs.

Réduction des émissions de CO2 de la Foncière Tertiaire entre 2011 et 2018

-34 %

Part des opérations neuves de la Foncière santé de plus de 10 000 m² certifiées HQE

100%

Part des nouvelles constructions faisant l’objet d’un diagnostic biodiversité

100%

Part des déchets maîtrisés de la Foncière tertiaire recyclés ou valorisés

72,3%

Part des nouvelles opérations situées à moins de cinq minutes à pied d'un transport en commun

80%

Nos principaux engagements

  • S’engager dans la lutte contre le changement climatique

    Icade se mobilise et fait de la réduction carbone une priorité. Conformément à la stratégie bas carbone française pour le secteur du bâtiment, Icade a pris de nouveaux engagements RSE dont l’ambition est d’être conforme à une trajectoire à + 2 °C voire 1,5 °C. Icade agit pour réduire son empreinte carbone et proposer des actifs résilients aux conséquences du changement climatique. Elle a ainsi déployé un plan d’action doté d’un budget de 50 millions d’euros, notamment pour réduire de 45 % l’intensité carbone de ses actifs entre 2015 et 2025. 

     

    Pour y parvenir, Icade remplace les équipements de chauffage, de froid et d’éclairage de son patrimoine par des équipements plus sobres en énergie. Elle augmente la part d’énergie renouvelable dans son mix énergétique et renforce l’utilisation de matériaux de construction sobres en carbone comme le bois. Enfin, Icade accompagne ses locataires au travers de comités bail vert et ses exploitants via des contrats de performance énergétique.

  • Promouvoir la biodiversité comme facteur d’attractivité

    Icade s’engage dans la protection de la biodiversité en s’appuyant sur de nombreuses mesures destinées à réintégrer la nature en ville, au travers de ses métiers de Foncière tertiaire, de Foncière santé et de Promoteur. Cette démarche volontariste répond à la fois aux exigences des collectivités locales et aux attentes de ses clients en termes d’amélioration concrète de leur cadre de vie. 

    Ainsi, depuis 2016, Icade pilote la biodiversité sur ses parcs d’affaires au travers des contrats de performance biodiversité conclus avec CDC Biodiversité. Dans ce cadre, sont mesurés et améliorés des indicateurs de faune, de flore, de gestion des espaces verts, etc. Icade est également très investie dans le développement de l’agriculture urbaine. Elle a ainsi inauguré en 2017 l’une des plus grandes fermes urbaines de France :  Farmhouse Aubervilliers, 1000 m² dédiés à la production maraîchère en potager vertical et à l’aquaponie, sur le parc des Portes de Paris. Enfin, les opérations de promotion intègrent de façon systématique une étude sur la biodiversité. Plusieurs opérations ont reçu le label BiodiverCity, comme par exemple la restructuration des Ateliers Vaugirard (Paris 15e), qui prévoit une ferme maraîchère sur les toits et près de 1 000 m² de surface végétalisée. 

  • Intégrer les principes de l’économie circulaire dans l’offre

    Icade s’est associée à Egis pour lancer en 2018 Cycle Up, la première plateforme numérique dédiée au réemploi des matériaux de chantier, ouverte à l’ensemble de la filière immobilière.

    Icade déploie également sur son patrimoine des centres de tri, des collectes d’objets usagés, ou encore des solutions de maîtrise de la consommation et de la gestion de l’eau. Elle sensibilise ses clients aux bonnes pratiques en matière de gestion des déchets et de consommation d’eau via les comités bail vert qu’elle a été la première à mettre en place.

  • Innover pour une construction durable

    L’impact carbone lié à la phase de construction des bâtiments est désormais le poste représentant la majorité des émissions de CO2 d’un bâtiment sur cinquante ans. Pour réduire le plus en amont possible son empreinte carbone, Icade met en place des analyses du cycle de vie et a recours à des matériaux durables et biosourcés. 

     

    Icade contribue activement à la recherche et aux réflexions collectives sur le sujet au sein d’associations dédiées aux bâtiments bas carbone telles qu’ADIVbois et BBCA. Ses projets font office de pilotes pour l’élaboration des certifications et nouveaux labels, tels que E+C- (énergie positive et réduction carbone), BBCA (bâtiment bas carbone), BiodiverCity. Icade est également pilote des labels sur le bâtiment connecté comme R2S (Ready to Service) et sur la qualité de vie au travail (OsmoZ). 

  • Développer des solutions pour l’éco-mobilité

    En France, 70 % des trajets domicile-travail sont effectués en voiture. Acteur majeur de l’immobilier tertiaire et résidentiel, Icade a décidé de faire de la mobilité durable un atout pour ses clients. Ses immeubles sont implantés à proximité des réseaux de transport en commun et elle déploie des solutions de mobilité durable innovantes permettant l’amélioration du confort des usagers : transports en commun privatifs (flotte privative de bus 100 % électriques et navette fluviale électrique sur les parcs), bornes de charge pour véhicules électriques, solutions d’autopartage, de covoiturage et vélos partagés…  

1/5

Nature 2050 : restauration des écosystèmes les plus fragiles

Ce programme, fondé sur la protection et l’adaptation au changement climatique des écosystèmes et espaces naturels particulièrement fragiles, soutient actuellement 26 projets sur une surface de plus de 600 hectares. Icade concrétise son implication dans Nature 2050 par le financement et l’entretien de 1 m² d’espace naturel pour 1 m² artificialisé, soit 33 225 m² restaurés en 2018.

2/5

Cycle Up, une plateforme numérique de réemploi des matériaux

Lancée en 2018 par Icade et Egis, cette plateforme de réemploi concerne tous les acteurs de la filière. En un an seulement, 2500 produits vendus via Cycle Up ont permis d’éviter la production de 30 tonnes de déchets (200 tonnes de CO2) et de générer 72 heures d’emploi d’insertion.

3/5

Airlab, un levier d’amélioration de la qualité de l’air

Partenaire d’Airparif, association consacrée à la surveillance de l’air en Ile-de-France, Icade est aussi l’un des membres fondateurs d’Airlab. Dans ce cadre, elle teste avec Veolia la fiabilité de micro-capteurs nouvelle génération destinés à mesurer et piloter la qualité de l’air intérieur.

4/5

Origine, un bâtiment exemplaire

Situé à Nanterre et prévu pour être livré en 2020, Origine est un projet en bois et béton. Il a fait l’objet d’une analyse de cycle de vie et vise un ambitieux niveau de certification et de labellisation : HQE Excellent, LEED Gold, BREEAM Excellent, WELL Core and Shell Silver, E+C- au niveau E2C2, BiodiverCity ou encore WiredScore Platinum.

5/5

Engagement en faveur de la finance durable

Icade a émis sa première obligation verte de 600 millions d’euros en septembre 2017. En vue de promouvoir la finance durable et de participer activement à l’élaboration des normes et réglementations, Icade s'est engagée en janvier 2019 dans le Corporate Forum on Sustainable Finance, aux côtés de 15 autres émetteurs de green bonds européens.
Icade a été classée en tête du classement du top 10 mondial pour la qualité de son reporting green bond par la Climate Bonds Initiative dans son rapport « Post-issuance Reporting in the Green Bond Market » de mars 2019.

Contacts

Daphné Millet

Directrice RSE

Benjamin Ficquet

Directeur des Transitions Environnementales