Rapport Annuel Intégré 2022

Pour la cinquième année consécutive, Icade publie un rapport annuel intégré qui a été réalisé selon les principes de l’International Integrated Reporting Council (IIRC), le cadre de référence international portant sur le reporting intégré.

Destiné à l’ensemble de ses parties prenantes, ce document propose une vision globale et synthétique du Groupe et de ses leviers de performance durable dans un environnement complexe et mouvant. Il rend compte de façon claire et transparente de la manière dont Icade est en capacité à créer de la valeur à court, moyen et long terme, au bénéfice de ses clients et partenaires, de ses collaborateurs, des territoires et de la société dans son ensemble.

Je suis fier de tout ce que nous avons accompli ensemble chez Icade et convaincu que notre entreprise dispose de nombreux atouts pour affronter les défis à venir, avec confiance et détermination

Olivier Wigniolle

Ancien Directeur Général d'Icade

Icade dans
son écosystème

Pour atteindre ses objectifs et faire progresser la transformation du secteur immobilier, Icade mise sur l’alignement de toute l’entreprise sur sa Raison d’être, une anticipation permanente des défis et opportunités à venir, et s’appuie sur un large écosystème de parties prenantes.

Chiffres clés

2022
Chiffres d'affaires IFRS
1,8 Md€

+ 9% (ANR NDV : Net Disposal Value)

Cash-Flow Net Courant Groupe
417 M€

+ 7%

Actif Net Réévalué NDV
7,7 Md€

+ 12% (ANR NDV : Net Disposal Value)

Un collectif engagé

Leviers essentiels dans la mise en oeuvre de la Raison d’être d’Icade, les engagements RSE sont intégrés au business model et toute l’entreprise est désormais alignée pour atteindre les objectifs fixés. Instances de gouvernance, managers, collaborateurs, tous les Icadiens sont impliqués pour faire de la démarche RSE un vecteur de croissance et de fierté collective.

  • Une priorité stratégique portée au plus haut niveau

    L’ensemble des parties prenantes internes d’Icade est aujourd’hui mobilisé pour mettre en oeuvre la stratégie bas carbone du Groupe : aligner ses trois métiers sur une trajectoire 1,5 °C pour atteindre le zéro émission nette en 2050, conformément à l’accord de Paris. Une stratégie validée en 2022 par la SBTi (Science-Based Targets initiative), initiative scientifique mondialement reconnue dédiée à la validation des trajectoires bas carbone des entreprises. L’ambition environnementale d’Icade est également soutenue par les actionnaires du Groupe qui ont approuvé à plus de 99 % la résolution qui leur a été soumise lors de l’Assemblée générale d’avril 2022 : « Say on Climate & Biodiversity ».

  • Des dirigeants impliqués

    Preuve de la mobilisation du Groupe et de sa volonté d’engager l’ensemble des fonctions de l’entreprise, Icade a fait le choix d’adosser 10 % de la rémunération variable des membres du Comex au respect de ses objectifs RSE et de ses indicateurs Raison d‘être. Suivant la même logique, le respect de la trajectoire bas carbone conditionne l’attribution de 15 % des actions de performance du directeur général.

  • Les collaborateurs, acteurs et bénéficiaires des engagements RSE

    Afin d’encourager l’implication de tous, l’ambition RSE d’Icade impacte la politique de rémunération et d’incentive des managers et des collaborateurs du Groupe. Ainsi, les engagements RSE sont désormais intégrés aux entretiens de management et de développement professionnel de 82 % des managers et de 61 % des collaborateurs. Par ailleurs, depuis 2021, l’accord d’intéressement intègre, au-delà du critère financier, des critères liés à des engagements environnementaux et sociétaux, conformément aux objectifs d‘Icade. Associés à des leviers d’action définis pour chacun des métiers du Groupe, ils permettent aux Icadiens d’être à la fois acteurs et bénéficiaires des résultats de l’entreprise en matière de RSE.

Un secteur immobilier en pleine mutation

Alors qu’il a connu deux chocs exogènes importants en moins de deux ans, le secteur immobilier poursuit sa mue. Crise énergétique, hausse des taux d’intérêt, évolution des modes de vie ou encore urgence climatique… entre tendances de fond et impacts conjoncturels, les acteurs de la ville n’ont d’autre choix que de se réinventer pour continuer de répondre aux attentes nouvelles des usagers.

  • Le logement pour tous, un enjeu d’actualité

    Ensemble, l’accélération d’un épisode inflationniste brutal et violent et la hausse des taux d’intérêt ont fortement impacté le marché immobilier en 2022. Pour les acquéreurs, notamment particuliers, l’obtention d’un prêt se révèle plus difficile alors que chez les locataires, l’enjeu de la hausse des charges, notamment énergétiques, prend une importance nouvelle, exerçant une pression supplémentaire sur les propriétaires. Dans ce contexte, la question de l’accession au logement devient primordiale, tout comme celle de la performance énergétique des bâtiments. Par ailleurs, l’offre de logements comme de bureaux doit répondre à l’évolution des usages qu’avait accélérée la crise du Covid. En effet, alors que le télétravail et le coworking deviennent la norme pour de nombreuses entreprises, les bureaux mais aussi les logements doivent s’adapter.

  • Une recherche accrue de santé et de bien-être

    Enfin, le vieillissement de la population européenne entraîne des besoins accrus en matière de services de santé et d’accompagnement à la dépendance. Les besoins en infrastructures de santé n’ont jamais été aussi importants, tant d’un point de vue quantitatif, pour faire face à la pression démographique, que qualitatif, afin d’adapter les établissements à la spécialisation de la chirurgie et de la médecine et aux progrès des pratiques et techniques médicales. La qualité de vie, le bien-être, l’accès aux soins et la facilité de déplacement sont devenus des prérequis de l’offre de santé.

  • Un besoin de nature en ville confirmé

    Les choix des acquéreurs et des locataires confirment également leur besoin d’espaces extérieurs, qu’ils soient privatifs ou partagés. Une quête de nature en ville due en partie à une prise de conscience accrue de l’urgence climatique dont les effets sont désormais bien visibles et très concrets pour nombre de Français. Intimement liée au changement climatique dont elle est l’une des causes, la perte de biodiversité devient elle aussi un enjeu majeur pour les acteurs de la ville. Car agirpour préserver la diversité du vivant, c’est agir pour limiter le réchauffement climatique mais aussi adapter la ville à ces changements pour lui permettre de rester habitable, en limitant notamment le phénomène des îlots de chaleur.

Des risques anticipés et maîtrisés

Prévenir, maîtriser les risques et saisir de nouvelles opportunités fait partie intégrante de la vie de l‘entreprise d’Icade et contribue à la performance du Groupe à long terme. Cette démarche se traduit très concrètement dans la conduite des opérations.

Icade et son écosystème vus par des membres du Comex

Sandrine Hérès Membre du Comex en charge des Ressources Humaines et du Service Environnement de travail

Sandrine Hérès Membre du Comex en charge des Ressources Humaines et du Service Environnement de travail

Sandrine Hérès Membre du Comex en charge des Ressources Humaines et du Service Environnement de travail

Flore Jachimowicz Membre du Comex en charge de la RSE et de l'Innovation

Flore Jachimowicz Membre du Comex en charge de la RSE et de l'Innovation

Flore Jachimowicz Membre du Comex en charge de la RSE et de l'Innovation

Séverine Flocquet-Schmit Membre du Comex en charge de l'Audit, des Risques, de la Conformité et du Contrôle interne

Séverine Flocquet-Schmit Membre du Comex en charge de l'Audit, des Risques, de la Conformité et du Contrôle interne

Séverine Flocquet-Schmit Membre du Comex en charge de l'Audit, des Risques, de la Conformité et du Contrôle interne

Victoire Aubry Membre du Comex en charge des Finances et des Systèmes d‘information

Victoire Aubry Membre du Comex en charge des Finances et des Systèmes d‘information

Victoire Aubry Membre du Comex en charge des Finances et des Systèmes d‘information

1/12

Comment les collaborateurs participent-ils à la stratégie RSE d‘Icade ?

Découvrir la réponse
2/12

Comment la mise en place de ces objectifs se traduit-elle au quotidien ?

Découvrir la réponse
3/12

Quelles actions menez-vous à destination des jeunes talents ?

Découvrir la réponse
4/12

Comment Icade est-elle organisée pour anticiper les tendances et y répondre ?

Découvrir la réponse
5/12

Quelle est votre vision de la ville de demain ?

Découvrir la réponse
6/12

Quels sont vos leviers d’action ?

Découvrir la réponse
7/12

Quels types de risques sont susceptibles d’impacter la performance d’Icade ? Pourquoi est-il essentiel de les connaître et de les comprendre ?

Découvrir la réponse
8/12

Comment est organisée la gestion des risques chez Icade ?

Découvrir la réponse
9/12

Comment le Groupe Icade s’adapte-t-il à l’évolution de son environnement, et notamment des risques qui le caractérisent ?

Découvrir la réponse
10/12

Dans le nouvel environnement financier, comment avez-vous adressé la question de la performance de votre modèle économique en 2022 ?

Découvrir la réponse
11/12

Vous n’avez pas eu d’impact lié à la hausse des taux, comment l’expliquez-vous ?

Découvrir la réponse
12/12

Comment la performance se réconcilie-t-elle avec les obligations environnementales qui se renforcent et quel rôle joue la finance dans la stratégie de développement durable d’Icade ?

Découvrir la réponse

Découvrir la réponse

« Les collaborateurs sont essentiels à la stratégie RSE d‘Icade, depuis sa définition jusqu’à sa mise en oeuvre. Ils ont participé à la formulation des engagements RSE 2023-2026 à travers une démarche collaborative et transversale qui a fait intervenir l’ensemble des métiers afin que chacun, dans sa fonction, puisse s’y reconnaître et mieux les porter. Par ailleurs, les collaborateurs sont également associés au déploiement de la stratégie RSE grâce aux nombreux dispositifs de sensibilisation et de formation qui leur sont destinés. Ainsi, dès 2021, 96 % des collaborateurs ont été sensibilisés à la trajectoire bas carbone et aux enjeux RSE d’Icade. Enfin, au-delà de la prise en compte des engagements d’Icade dans le quotidien de leurs métiers, ils sont les premiers ambassadeurs de la Raison d’être du Groupe en étant nombreux à s’engager auprès de nos partenaires sociétaux. »

Découvrir la réponse

« Afin d’encourager l’engagement de nos collaborateurs, les objectifs de chaque manager, tels que définis à l’occasion des entretiens de management et de développement professionnel (EMDP), contiennent obligatoirement depuis maintenant plusieurs années des objectifs en matière de RSE. Nous avons à cet effet constitué avec la Direction RSE & innovation un guide à destination des managers pour leur permettre de s’approprier les engagements et de les traduire en objectifs, si possible chiffrés, adaptés à leurs métiers. Depuis 2022, un avenant à l’accord d’intéressement signé avec les partenaires sociaux d’Icade lie cette dernière à la performance des Icadiens sur deux critères : les achats réalisés auprès du secteur protégé et la réduction des émissions de CO2. Ces deux initiatives soulignent le rôle clé joué par les ressources humaines dans la conduite du changement qu’implique l’importance grandissante des enjeux RSE dans nos activités. Évolution des modèles de management, développement des compétences pour accompagner l’évolution des métiers, mise à jour de notre promesse employeur afin de répondre aux nouvelles attentes des candidats et attirer les meilleurs talents, nous agissons sur plusieurs fronts à la fois. À un niveau plus global, il me semble essentiel, pour déployer efficacement une stratégie RSE, de renforcer l’attention portée à l’encadrement et au bien-être des collaborateurs. Dans un contexte de changements importants, le care est fondamental, car il n’y a pas de performance globale sans performance sociale et pas de performance sociale sans que soit nourrie, quotidiennement, une culture de confiance réciproque. »

Découvrir la réponse

« Parce que l‘innovation participe à la mise en oeuvre de la stratégie RSE du Groupe, nous avons souhaité, au sein même d‘Icade, soutenir son développement et y associer nos jeunes talents. C’est le sens de l’« Innovation Graduate Program », un parcours de 18 mois en CDI pour évoluer en même temps au sein de la Direction RSE & innovation et en lien étroit avec les directions métier d’Icade ou au sein de l’une d’entre elles. Véritable tremplin professionnel, ce programme permet ainsi aux talents d’avoir une vision transverse de nos métiers en travaillant sur des projets d’innovation, et de construire leur futur chez Icade. Par ailleurs, la Direction RSE & innovation est dotée d’un fonds de 2 millions d’euros par an pour faire naître, porter et accompagner des projets d’innovation pour l’ensemble des directions du Groupe. Certains projets peuvent donner lieu à la création de start-up au sein d’Urban Odyssey, le start-up studio d’Icade. En outre, en 2022, des projets innovants ont été déployés dans les business, soutenus et financés par le fonds d’innovation interne. »

Découvrir la réponse

« Les grandes tendances à l’oeuvre dans notre environnement, qu’il s’agisse de l’accélération des bouleversements climatiques, de la perte de biodiversité, de l’évolution des usages du logement et de l’habitat, ou encore du vieillissement de la population, ont un impact profond sur la manière dont nous concevons la ville. Face à ces enjeux, Icade a pris des engagements forts et fait le choix stratégique d’associer en 2020 dans une même direction la RSE et l’innovation, un duo qui se répercute dans l’ensemble des directions métiers du Groupe. Alors que la vision RSE permet d’anticiper les bouleversements à venir, de se fixer des engagements, des objectifs et d’en déduire des feuilles de route pour les atteindre, l’innovation permet de développer de manière agile et dès aujourd’hui les solutions nécessaires et d‘accompagner l’indispensable transformation de nos métiers ou la création de nouveaux business. Ainsi, qu’elle soit interne ou qu’elle résulte de nos collaborations avec des entrepreneurs extérieurs au Groupe comme au sein de notre start-up studio Urban Odyssey, l’innovation joue chez Icade un rôle essentiel dans l’écriture de la ville de demain. »

Découvrir la réponse

« Loin des images de science-fiction d’une ville super high-tech construite ex nihilo, je pense que la ville de demain est avant tout une ville à taille humaine, mixte et inclusive, qui permet d’habiter ensemble dans de bonnes conditions. C’est évidemment aussi une ville bas carbone qui mise sur la rénovation plutôt que sur la démolition/ reconstruction (30 % moins émettrice de gaz à effet de serre) et qui évite l’artificialisation de nouveaux terrains. Plus généralement, je crois que nous devons nous demander comment réparer la ville, réemployer ce qui existe déjà, explorer le biomimétisme, les solutions inspirées de la nature, pour répondre aux enjeux environnementaux qui sont devenus prioritaires : baisse des consommations d’énergie, modes de chauffage et de rafraîchissement, réduction de l’impact de la construction, adaptation au changement climatique, etc. C’est aussi une ville ancrée localement, qui privilégie les circuits courts, la mixité des usages et les mobilités douces. Elle propose des logements abordables et inclusifs afin de rendre le quotidien plus facile et agréable pour tous ses usagers, quels que soient leur âge ou leur niveau de revenus. C’est enfin une ville plus verte qui refait de la place à la nature, un axe sur lequel Icade s’est énormément engagée ces dernières années comme en témoignent ses récents projets des Portes de Paris ou du Village des Athlètes. »

Découvrir la réponse

« À l’origine d’un quart des émissions de gaz à effet de serre en France, le secteur immobilier assume une forte responsabilité face à l’enjeu climatique. Chez Icade, nous avons plusieurs priorités : accélérer dans la construction bas carbone, à travers notamment Urbain des Bois qui utilise des matériaux biosourcés, adapter nos bâtiments aux impacts du changement climatique, donner une place importante à la nature en ville, renforcer le développement du réemploi, limiter l’artificialisation des sols ou encore favoriser la transformation des bureaux en logements avec AfterWork by Icade. Pour créer des villes dans lesquelles il fait bon vivre, Icade met aussi l’accent sur l’inclusion, à travers le logement pour tous ou la mixité de ses programmes, à la fois économique, sociale et générationnelle. Des évolutions qui reflètent et anticipent les nouvelles tendances, à l’image du travail réalisé avec Domani, start-up qui développe des espaces de coliving pour seniors désireux de continuer à vivre en centre-ville. Enfin, pour aller plus vite et plus loin, je suis convaincue qu’il est essentiel de travailler avec les autres acteurs du secteur comme le fait Icade à travers ses nombreux liens et partenariats noués avec ses clients, les collectivités locales, les architectes mais aussi avec les start-up ou le monde académique. La ville de demain se construit dès aujourd'hui et elle se construit ensemble. »

Découvrir la réponse

« La fluctuation des valeurs immobilières et des loyers, la hausse des taux d’intérêt, l’augmentation des coûts de l’énergie, la santé et la sécurité sur les chantiers, la cybercriminalité, l’instabilité réglementaire, la raréfaction de certaines ressources… autant de risques auxquels Icade est confrontée et qui sont susceptibles d’impacter la performance de l’entreprise. Identifier les risques et les comprendre permet au management de mieux les intégrer dans ses prévisions et d’accompagner la prise de décision. Notre stratégie consiste également à poser, en lien avec le Conseil d’administration, des limites d’exposition que nous contrôlons. Cela permet enfin de proposer des actions de maîtrise adaptées à notre contexte et à notre organisation interne. À titre d’exemple, Icade est exposée au risque d’obsolescence de son patrimoine tertiaire ainsi qu’au risque d’impact physique lié au changement climatique. L’enjeu ? Continuer à répondre aux attentes de nos locataires en proposant des biens parmi les plus attractifs du marché. Cela passe par des programmes de modernisation et de transition énergétique du patrimoine existant, le développement de nouvelles offres de service mais également par la mise en place de critères d’investissement permettant d’appréhender ces enjeux dans les acquisitions et projets de développement. »

Découvrir la réponse

« Nous avons développé un système de gestion des risques qui s’appuie sur des cartographies pour identifier et évaluer, des dispositifs de maîtrise pour encadrer et des contrôles pour vérifier leur effectivité. Ce dispositif apporte à l’entreprise l’assurance que ses activités sont maîtrisées, même dans un univers économique incertain. Chaque risque identifié est évalué selon sa probabilité d’occurrence et son impact estimé, puis positionné sur une représentation graphique dans le but de les hiérarchiser entre eux. Notre objectif est de faire de cette cartographie un outil de pilotage au service de l’action et de la prise de conscience. Par ailleurs, si l’indépendance de la gestion des risques par rapport aux métiers est indispensable, une collaboration étroite avec les pôles d’activités qui sont responsables des opérations est essentielle. C’est l’assurance que le dispositif déployé est adapté avec les réalités de chacun des métiers, dans un souci d’amélioration continue et d’anticipation permanente. »

Découvrir la réponse

« Nous évoluons dans un environnement incertain, caractérisé notamment par la hausse des taux d’intérêt et l’inflation. Les risques évoluent. Ils sont plus complexes et davantage interconnectés. Dans ce contexte, certains dispositifs de protection doivent être adaptés. Une revue périodique de nos risques et un dialogue constant avec les équipes opérationnelles doivent nous permettre de capter les signaux faibles et les risques émergents. Cette gestion des risques, ancrée dans la pratique quotidienne de chaque entité, permet aux responsables de réagir rapidement à tout changement. Cela a par exemple été le cas pour le risque énergétique qui a été très bien anticipé par les équipes d’Icade. Enfin, face à l’accélération et à une conjonction inédite des risques depuis le Covid, nous devons développer la résilience de nos organisations. Cette résilience est double : financière, pour être en mesure de continuer à financer notre développement, et opérationnelle, pour nous permettre d’ajuster et d’adapter nos processus et continuer à délivrer nos opérations et satisfaire nos clients. »

Découvrir la réponse

« Face à la remontée violente et rapide des niveaux de taux d’intérêt et par conséquent des coûts de financement, le maître mot d’Icade sur l’ensemble de l’exercice a été l’agilité. Ainsi, Icade a émis, en janvier 2022, avant le cycle de hausse des taux, un Green Bond de 500 millions d‘euros dans des conditions financières très favorables (coût de financement à 1 % sur huit ans). Sur le plan opérationnel, les équipes de la Foncière Tertiaire ont initié et sécurisé le plan de cessions d’actifs de l’année, à hauteur de près de 600 millions d‘euros, avec exécution de 100 % des ventes ou promesses dès le mois septembre. Enfin, nous avons géré avec beaucoup de discernement les investissements de nos deux foncières − tertiaire et santé − en assumant une baisse opportune de ces derniers. Sur l’ensemble de l’année 2022, leur volume a été divisé par deux. Ces trois éléments reflètent la capacité d’Icade à adapter son modèle économique à un nouvel environnement de taux et permettent au Groupe d’afficher des résultats financiers robustes et résilients. »

Découvrir la réponse

« Icade a toujours fait preuve de prudence dans le cadre de sa politique financière. Celle-ci répond à trois objectifs : sécuriser sa notation financière (Standard & Poor’s BBB+), disposer de niveaux de liquidités suffisants pour traverser des zones de turbulence sur les marchés financiers et, enfin, à travers une politique de couverture de taux élevée, limiter l’impact de la hausse de ces derniers sur son activité. Ainsi, en 2022, avec un taux de couverture de 96 %, Icade n’a subi aucun impact lié à la hausse des taux. L’inertie importante de son bilan (coût moyen de la dette à 1,25 % et maturité moyenne supérieure à cinq ans) et une structure d’endettement robuste permettent aujourd’hui au Groupe d’aborder sereinement le nouveau contexte de taux d’intérêt pour les années à venir. »

Découvrir la réponse

« Les obligations environnementales font désormais partie intégrante de nos modèles économiques et doivent s’intégrer dans les critères de performance de nos métiers. La question est : comment maintenir notre performance financière, environnementale et opérationnelle dans un contexte dans lequel le champ des contraintes est de plus en plus important ? Par ailleurs, je suis convaincue que la performance environnementale ne doit pas être vécue comme une contrainte mais comme une réelle opportunité et un enjeu d’attractivité majeur pour l’entreprise, qui renforce la qualité de nos offres et nourrit la performance de demain. Par conséquent, la direction financière d’Icade prend en compte, dans ses indicateurs, ce nouveau contexte et les investissements qu’il rend indispensables. Celle-ci joue également un rôle majeur dans le financement de ces engagements environnementaux. Ainsi, il est essentiel que le pilotage de notre dette soit cohérent avec les enjeux RSE relatifs à nos activités. Cela se traduit par une part de financements responsables en croissance constante depuis plusieurs années pour atteindre 43 % fin 2022. À terme, toute levée de dette devra être responsable et servir le financement de projets vertueux du point de vue social et environnemental. Enfin, depuis 2022, Icade publie son reporting taxonomie européenne, une démarche très intéressante qui réconcilie pour la première fois les logiques environnementale et financière en demandant aux entreprises de traduire en indicateurs financiers les activités alignées avec leurs obligations environnementales. Ce reporting taxonomie constitue un nouvel enjeu au service d’une meilleure appréhension de la performance environnementale de nos métiers et, en conséquence, de nos responsabilités en la matière. »

Icade au coeur d'un écosystème en mouvement

Convaincue que la ville de demain ne peut se créer que collectivement, Icade anime un vaste réseau de partenaires afin de favoriser les échanges propices à l’émergence de nouvelles idées et pratiques. Grâce aux nombreux liens noués avec ses parties prenantes externes, Icade peut ainsi aller plus vite et être plus efficace dans la transformation durable du secteur.

  • « Inclusion : voyage à travers la France qui innove »

    À l’occasion de sa troisième édition le 8 septembre 2022, la journée de débats organisée par Icade et La Tribune était dédiée au thème de l’inclusion. Au programme, six tables rondes, un témoignage et une keynote autour de sujets phares pour le Groupe : l’innovation dans les territoires et un focus sur les quartiers, le futur de l’habitat, et la place de la santé en ville. L’occasion pour Icade de donner la parole aux experts de ces sujets – philosophes, chercheurs, élus, entrepreneurs et chefs d’entreprise – et présenter une réflexion sur le futur des villes.

  • Des partenariats académiques et industriels

    Pour intégrer toujours plus d’innovation dans son offre immobilière, Icade développe des partenariats académiques. D’abord, et ce depuis 2018, le Groupe est membre fondateur de la chaire ETI (Entrepreneuriat, Territoire, Innovation) avec l’université Paris-Sorbonne, dont l‘objectif est de construire les stratégies et politiques pour faire face aux mutations des acteurs des villes. Ensuite, en partenariat avec HEC, Icade a créé la « Corporate Initiative Icade For Better Urban Living », avec pour vocation de répondre aux défis contemporains dans la lignée des enjeux de sa Raison d’être. Cette initiative repose sur trois axes : la création de l’Icade Académie « Innovating for sustainable urban living » pour les étudiants d‘HEC Paris ; le soutien du Groupe au certificat Innovation for Good ; le partenariat avec l‘Accélérateur ESS (économie sociale et solidaire) de la Région Île-de-France avec HEC Paris. Par cette démarche, Icade souhaite anticiper les évolutions sociétales et les attentes des citoyens dans les domaines de l’habitat, du travail ou de la santé, trois secteurs liés à son coeur de métier, l’immobilier. En 2022, Icade noue aussi des partenariats industriels. C’est notamment le cas avec Schneider Electric, portant sur le pilotage énergétique des bâtiments tertiaires, de santé et le logement connecté. Icade et Saint-Gobain ont également signé une lettre d’intention en vue d’un partenariat portant sur le développement d’innovations techniques bas carbone, parmi lesquelles certaines sont déjà en place sur le Village des Athlètes.

  • Un start-up studio au service de la ville de demain

    En trois ans, Urban Odyssey a participé au lancement de 14 start-up, en les accompagnant et en y investissant. Ces projets répondent directement aux enjeux de bas carbone, de préservation de la biodiversité et aux nouveaux usages propres aux métiers d‘Icade. À titre d‘exemple, Urban Odyssey compte dans son portfolio des start-up comme Vertuo, qui revalorise les eaux pluviales par du végétal en coeur de ville, ou Terrio dont l’ambition est de faire de la terre crue un matériau incontournable des constructions de demain.

1/3

« La France qui innove dans les quartiers/territoires »

Une table ronde avec Nadia Bouyer, directrice générale d‘Action Logement Groupe, Stéphanie Dupuy-Lyon, directrice générale de l‘aménagement, du logement et de la nature au ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Mounira Hamdi, coprésidente de Diversidays, Laurent Degallaix, maire de Valenciennes et Cathy Savourey, adjointe à l‘urbanisme et aux grands projets à la mairie de Tours.

2/3

Vertuo

Vertuo fabrique et commercialise des solutions urbaines « clé en main » de revalorisation des eaux pluviales.

3/3

Domani

Créée en 2020 et issue du start-up studio d’Icade Urban Odyssey, Domani propose aux personnes âgées des habitats à taille humaine animés au quotidien par une équipe de professionnels du bien vieillir. L’objectif des créateurs ? Permettre aux seniors de continuer à vivre dans un véritable « chez soi » et maintenir un lien social tout en bénéficiant d’un cadre adapté à leur âge et/ou leur condition physique.

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez le document !

Rapport Annuel Intégré 2022

Une croissance
durable et partagée

Grâce à un modèle de création de valeur robuste et à une approche stratégique qui intègre enjeux business et RSE, faisant du bas carbone, de la biodiversité et de l’inclusion des axes de développement majeurs, lcade met en oeuvre sa Raison d’être et crée de la valeur pour l’ensemble de ses parties prenantes.

Une performance solide pour nos trois métiers

Dans un contexte économique particulièrement complexe et volatil, les trois métiers d’Icade ont réalisé une performance solide en 2022. Des résultats qui confirment la pertinence du modèle, la rigueur de la gestion financière et la capacité des activités à s’adapter à leur environnement, tout en poursuivant une stratégie environnementale ambitieuse. Le Groupe aborde ainsi avec confiance les défis à venir.

  • Foncière Santé

    La Foncière Santé continue d’afficher une croissance soutenue de ses revenus et ajuste sa stratégie d’investissement pour tenir compte du nouvel environnement financier. Malgré la crise et les difficultés rencontrées par les opérateurs (inflation, coût de l’énergie), la classe d’actifs de santé est restée très intéressante en 2022 et a démontré sa résilience.

  • Promotion

    Malgré un contexte inflationniste, la dynamique commerciale de la promotion a été particulièrement soutenue sur 2022, avec un chiffre d’affaires économique en hausse de 17 % à 1,3 milliard d‘euros et une amélioration de la rentabilité.

  • Foncière Tertiaire

    Avec un résultat net récurrent en hausse de 5 %, dans un contexte de rotation d’actifs soutenue (plus de 600 millions d‘euros de cessions sur 2022), la foncière de bureaux confirme la robustesse de ses fondamentaux et fait évoluer son offre pour accompagner l’évolution des usages et des attentes de ses locataires.

Des lieux où
il fait bon vivre

En développant des lieux innovants, des lieux de mixité, des lieux inclusifs, des lieux connectés et à l‘empreinte carbone réduite, Icade réinvente l‘immobilier et contribue à bâtir une ville plus saine et accueillante. Une ville dans laquelle il fait bon vivre, habiter, travailler.

Le Village des Athlètes : un programme modèle

Démonstrateur de la ville de demain, durable et inclusive, et pensé dès sa conception en mode « héritage », le lot D du Village des Athlètes sera transformé, dès l’achèvement des Jeux, en un véritable quartier de ville à Saint-Ouen-sur-Seine, imaginé pour ses habitants et ancré dans son territoire.

En savoir plus

Des lieux mixtes et inclusifs

Les projets d'Icade mélangent les usages du bureau, du logement, des commerces et des espaces communs, que ce soit à Nanterre, à Rocquebrune-Cap-Martin ou encore en Espagne avec Icade Santé.

En savoir plus

Des lieux innovants et connectés

En savoir plus

Des lieux à l'empreinte carbone réduite

En savoir plus

Documents

Document interactif

Découvrez le document du Rapport Annuel Intégré 2022 dans un format interactif !

En savoir plus