Nous donnons vie à la ville - Icade est une société immobilière cotée, filiale de la Caisse des Dépôts

Icade pose la première pierre du Centre de conservation des collections du MuCEM à Marseille

MuCEM à Marseille

MuCEM

Le 7 juin 2011, Serge Grzybowski, Président-directeur général d'Icade, a posé la première pierre du centre de conservation et de ressources du MuCEM, en présence de
Philippe Belaval, directeur général des patrimoines au Ministère de la culture et de la communication, de Bruno Suzzarelli, directeur du MuCEM et de Roland Blum, premier adjoint au maire de Marseille, député des Bouches-du-Rhône.

Il s’agit d’une opération réalisée dans le cadre d’un contrat de partenariat public privé avec le Ministère de la Culture et de la Communication pour une durée de 25 ans à compter de la mise à disposition de l’ouvrage.

Le bâtiment, développé par Icade , offrira près de 10 000 m² de surfaces utiles dont plus de 7 000 m² de réserves organisées par type de matériau et réparties sur trois niveaux et prendra la forme d’un grand monolithe en béton de pierre froide, en référence aux ouvrages de pierre de Cassis du site. Il accueillera plus de 275 000 objets, 100 000 estampes, 450 000 photographies, 80 000 ouvrages, 460 mètres linéaires d’archives, 140 000 cartes postales ou 460 heures d’enregistrements audiovisuels dans des conditions de conservation optimales.

Le premier objectif du centre est naturellement d’assurer les missions de conservation du musée : stocker, conserver, étudier, documenter, entretenir et développer les collections. Les équipes du MuCEM auront à leur disposition des réserves modernes respectant les normes de la conservation préventive (température et hygrométrie), des ateliers de restauration, une chambre d’anoxie (privation d’oxygène) pour traiter les collections contre les infestations, des ateliers de préparation des objets pour exposition, un atelier de prise de vue...

Mais au-delà de ces missions essentielles, le centre a pour vocation de devenir un lieu vivant, véritable outil de valorisation et de diffusion des collections, Il sera aussi un instrument de travail pour les chercheurs et les étudiants. Il permettra de rendre accessible et communicable l’intégralité des collections et fonds conservés par le MuCEM, dont une partie seulement sera visible dans le bâtiment du môle J4 et dans le Fort Saint-Jean.

Pour ce faire, plusieurs dispositifs et équipements ont été pensés à destination des publics. Trois salles seront accessibles pour la consultation des objets, des ressources documentaires et des fonds audiovisuels. Une salle d’exposition permettra de présenter des pans de collection, les nouvelles acquisitions, des restaurations exemplaires... Enfin, une réserve sera accessible au public, sur demande.
Déployée sur 800 m2, elle témoignera de la richesse et de la diversité des fonds, donnant à mieux comprendre les métiers de la conservation, en montrant aux visiteurs quelles sont les méthodes employées pour préserver les collections.

De plus, le centre utilisera un hangar préexistant de 1 650 m² réhabilité pour abriter les objets les plus encombrants et sera doté de logements d’une superficie de 150 m² dans la perspective d’accueillir des chercheurs ou étudiants venant consulter les collections.

En écho aux masses industrielles voisines, le projet conçu par les architectes Corinne Vezzoni & associés et André Jollivet (AURA, Architecte d’Exécution) s’installe de manière radicale et compacte dans le site: tout un travail axé sur la question de l’épaisseur, la carapace de béton rugueux et irrégulier sera en effet entaillée, excavée, pour laisser entrevoir dans l’épaisseur du bâtiment la luminosité d’un béton de marbre lisse et réfléchissant.
La livraison est prévue en juin 2012 et le centre de conservation et de ressources sera prêt à accueillir les oeuvres dès l'automne 2012.

 

Téléchargez le communiqué de presse du MuCEM
(pdf 49,94 kB)