Nous donnons vie à la ville - Icade est une société immobilière cotée, filiale de la Caisse des Dépôts

Transition environnementale et préservation des ressources

Transition environnementale et préservation des ressources

Siège social de Veolia - Parc Icade du Millénaire - Paris 19ème-Aubervilliers.

Le secteur immobilier a des impacts importants sur l’environnement, comme le changement climatique et la consommation de ressources naturelles. Bien appréhendés, ceux-ci peuvent constituer des atouts pour l’entreprise. Icade a donc inscrit l’environnement au cœur de sa stratégie RSE et s’est fixé des objectifs ambitieux afin de répondre aux enjeux de la transition énergétique et écologique.

ICADE-LotB_V42
_

La politique environnementale  d’Icade est résolument engagée sur la réduction de son impact sur le changement climatique, la mobilité durable, la préservation des ressources naturelles et l’intégration des meilleurs standards de certification et de labellisation. Dernier axe clé, pour Icade : l’accompagnement de la performance environnementale de ses clients par des services dédiés.

_
ICADE-LotB_V4
_

S’engager dans la lutte contre le changement climatique

Le secteur immobilier est responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre en France. Icade reconnaît l’influence du secteur immobilier dans le réchauffement climatique et s’engage à réduire ses émissions liées à l’exploitation de 40 % et celles liées à la construction de 12 % d’ici à 2020.

Afin d’y parvenir, Icade a mis en place un plan d’action volontariste centré sur la rénovation de ses bâtiments, les contrats de performance énergétique signés avec ses exploitants, l’utilisation de matériaux de construction sobres en carbone comme le bois, le recours accru aux énergies renouvelables et les partenariats avec des industriels leaders de la transition énergétique (Philips, EDF, Schneider, Veolia).

Intégrer les meilleurs standards de certification et de labellisation

_
ADEME-ICADE-BTIMENT-270-Resize
Bâtiment 270 - Parc Icade des Portes de Paris
_

Dès 2005, Icade a été le premier acteur à obtenir la certification HQE (haute qualité environnementale) pour un bâtiment tertiaire. Fidèle à cette posture pionnière, Icade a été plus récemment pilote sur les labels « BiodiverCity » et « Bâtiment biosourcé ». Icade est également membre fondateur et membre bienfaiteur de l’association BBCA (Bâtiment Bas Carbone) et fait partie des opérations pilotes de ce nouveau label, qui vise à promouvoir des bâtiments sobres en carbone tout au long du cycle de vie.

Favoriser l’écomobilité

_
velib
_

La proximité et la connectivité à des modes de transport verts constituent un facteur clé de l’attractivité des bâtiments et une priorité de longue date pour Icade. Ainsi, Icade a développé une large gamme de solutions de transport privatif sur ses parcs (navette fluviale 100 % électrique et navettes terrestres), solutions d’auto-partage, portail mobilité sur les parcs du nord de Paris (www.mobilicade.fr ), installation de stations Vélib’ et Autolib’, passerelle piétonne. Les résultats attestent le succès de cette politique : seulement 18 % des nouvelles constructions et 2 % du patrimoine sont à plus de 5 minutes à pied d’un transport en commun. Icade s’engage à équiper 100 % des parcs et bureaux de bornes de charge pour véhicules électriques d’ici à 2018.

Réduire la consommation d’eau et la production de déchets

Les nouvelles constructions certifiées HQE respectent des exigences strictes en matière de réduction et de valorisation des déchets en phase de construction et d’exploitation. Icade se fixe l'objectif ambitieux de 100 % de déchets recyclés ou valorisés à horizon 2020. Concernant l’enjeu de l’eau, Icade vise une réduction de 25 % de sa consommation d’ici à 2020 et au moins 25 % des nouvelles constructions seront équipées d’un système de récupération d’eau pluviale.

Préserver la biodiversité

Icade a mis en place un plan d’action ambitieux sur la préservation de la biodiversité, en collaboration avec CDC Biodiversité. Des diagnostics biodiversité seront systématiquement réalisés pour les nouvelles constructions, ainsi le label  « EcoJardin » sera étendu aux deux tiers des parcs et Icade poursuivra son partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Icade participe également à la recherche en menant une étude avec CDC Biodiversité et l’institut Pierre et Marie Curie sur les toitures végétalisées nouvelle génération.

Accompagner la performance environnementale des clients

Icade accompagne ses clients dans l’amélioration de leur performance environnementale au travers des comités bail vert (focus ci-dessous) et la remise systématique aux acquéreurs de guides utilisateurs incluant une sensibilisation aux écogestes.

Focus sur l’accompagnement des clients : les « comités bail vert »

Le « bail vert » est le nom donné à l’annexe environnementale encadrée par la loi Grenelle 2, qui prévoit l’échange d’informations entre les locataires et les propriétaires de locaux commerciaux de plus de 2 000 m². Pour aller au-delà de la réglementation et accompagner au mieux ses clients dans l’amélioration de leur performance environnementale, Icade a choisi de s’impliquer sur la mise en place de « comités bail vert ». Véritables lieux d’échange, ils permettent de définir conjointement des objectifs et des plans d’action sur l’énergie, le carbone, l’eau et les déchets, et de partager les bonnes pratiques entre locataires et bailleurs. L’application de ce nouveau type de comité avait été testée à travers un projet-pilote mené dès 2010 avec Pierre & Vacances Center Parcs, avec des résultats très positifs. Aujourd’hui, Icade élargit sa démarche et vise 90 % de comités bail vert en 2017.

Plus d’informations sur les « comités bail vert »

Focus sur les projets Thémis et Twist : l’exemplarité environnementale

_
3_VUE_SUD_mdf_FULL_BINUSCAN-660
_

Ces deux nouveaux immeubles, au cœur de l’écoquartier Clichy-Batignolles à Paris, sont particulièrement innovants et performants dans leur approche environnementale, de la conception à la fin du cycle de vie des bâtiments. Ils font appel à des structures mixtes bois-béton, des façades végétalisées, et ont recours aux énergies renouvelables (géothermie et solaire photovoltaïque). L’ensemble de ces innovations conférera à ces bâtiments un impact carbone inférieur de 40 % à la moyenne française des bâtiments tertiaires, sur l’ensemble du cycle de vie. Le projet Thémis a, ainsi, été sélectionné pour faire partie des dix projets pilotes du futur label BBCA (bâtiment bas carbone).

Plus d’informations sur les projets Thémis et Twist