L'immobilier de tous vos futurs
Foncière, développeur et promoteur, Icade est un opérateur immobilier intégré

Les émetteurs industriels de 26 miliards d'Euros de "Green Bonds" s'engagent

Paris, 11 décembre 2017  – À l’occasion du Climate Finance Day 2017 à Paris , neuf des principaux émetteurs industriels d’obligations vertes  (EDF, Enel, ENGIE, Iberdrola, Icade, Paprec, SNCF Réseau, SSE and TenneT) se sont publiquement engagés à poursuivre le développement d’un des segments les plus dynamiques du financement durable d’aujourd’hui, à savoir le marché des obligations vertes.

Ces entreprises unissent ainsi leurs forces et s’engagent en faveur du marché des obligations vertes dans le cadre de leur stratégie, de leur politique de financement et de leur implication active dans le débat sur le reporting et le dialogue avec les investisseurs. Ce faisant, ils appellent également d’autres entreprises industrielles à envisager l’émission d’obligations vertes.

Les signataires s'engagent  à être présent à long terme sur le marché, à placer les « green bonds » au coeur de leurs financements et de leurs métiers , et enfin à mettre en oeuvre des procédures de reporting rigoureuses. Cette annonce faite le matin du « Climate Finance Day » et la veille du « One Planet Summit  » à Paris, est un signal fort : les « green bonds » jouent et continueront de jouer un rôle majeur dans la finance. Elles contribueront à atteindre les objectifs fixés par l'Accord de Paris il y a deux ans. Dix ans après la première émission d'obligations vertes, ce marché est devenu particulièrement dynamique. Et ce, grâce aux entreprises qui se sont engagées dans la lutte contre le changement climatique, à des actions croissantes dans les domaines de la protection environnementale, du transport et du bâtiment bas carbone et, plus globalement, de l’efficacité énergétique. A ce jour, les neuf entreprises ont émis au total 26 milliards d'euros d'obligations vertes, ce qui représente plus de 10% du total des obligations vertes en circulation.

Tirant parti de leur expérience, les signataires appellent d’autres entreprises industrielles à envisager l’émission d’obligations vertes, ce qui renforcerait encore davantage ce marché et son intérêt aux yeux des investisseurs soucieux du climat dont le nombre ne cesse de croître.

> Téléchargez le communiqué dans son intégralité.